Les Bonus

 

  • La chanson Massacrons nous dans la taverne : Une chanson extraite d’un CD du Naheulband. C’est une sorte de Dance-Square entre des elfes et des orques qui se massacrent. C’est joyeux.

 

  • La chanson Mon ancêtre Gurdil : Une chanson extraite d’un live du Naheulband à Montréal. C’est une chanson traditionnelle des nains qui explique l’histoire de leur ancêtre Gurdil parti dehors (la morale : Ne sortons pas dehors). C’est traditionnel.

 

  • La chanson Marche barbare : Une chanson extraite d’un CD du Naheulband faite par des barbares qui parlent de leurs ancêtres. C’est bourrin.

 

  • La chanson Troll farceur et elfe farci : Une chanson extraite d’un CD du Naheulband qui parle d’un humain qui voit un troll qui cuisine un elfe. C’est gastronomique (et parfois choquant pour les oreilles sensibles).

 

  • La chanson À l’aventure, compagnons : Une chanson extraite d’un CD du Naheulband faite par le Ranger et qui explique son histoire. C’est triste.

 

  • La chanson La vie d’aventurier : Une chanson qui sera incluse dans le troisième CD du Naheulband. Les rêves d’un guerrier, ses futurs combats, mais aussi ses achats.

 

  • La chanson Un boulet dans le groupe : Une chanson qui raconte les mésaventures dans un donjon d’un groupe d’aventuriers mais en particulier celle de la magicienne du groupe, Aztoona, la cousine de la Magicienne, accumulant les gaffes.

 

  • La chanson Le vieux Gildas : Une chanson courte qui retranscrit brièvement l’histoire du Vieux Gildas l’ermite.

 

 

  • La chanson La polka du ménestrel : Une chanson courte dans le même esprit de celle du Vieux Gildas qui retranscrit très brièvement l’histoire du Ménestrel.

 

  • La publicité Loreliane : Une pub pour un shampoing pour elfes, Loreliane, avec un elfe qui charme un tigre avec ses cheveux et un Nain qui arrive et qui embête tout le monde. C’est chevelu.

 

  • La publicité Bonbons Chiantos : Une pub pour des bonbons pour Nains qui permettent de balancer des vannes à tout bout de champ (« Eh, toi, t’as l’air aussi débile qu’un Nazgul en tongs ! », par exemple), particulièrement aux elfes. C’est insultant.

 

  • La publicité Crevetola : Une pub pour une recette elfique de crevettes au chocolat que les elfes et les hobbits adorent. C’est difficile à avaler.

 

  • La publicité Casques Lebohaum. Une pub pour des casques. C’est simple.

 

  • La publicité Donjon Facile : Une pub pour un magasin qui vend des équipements complets pour parcourir les donjons. C’est utile.

 

  • La publicité Lessive Gorzyne : Une pub pour de la lessive. On y voit une interview d’un barbare qui ne veut pas de lessive et qui finit par détrousser l’annonceur. C’est propre.

 

  • La publicité Épées Durandil : Une pub pour des épées qui découpent les gens en tranches comme si c’était des parts de quiche. C’est armé.

 

  • Une conférence qui répond à la question du nain dans l’épisode 12 : Combien faut-il de nains pour creuser en 2 jours un tunnel de 28 mètres dans du granit (gestion du personnel minier en zone de creusement intensif).

 

  • Un extrait la même conférence mais cette fois sur le sujet des couleurs vues par les gobelins.

 

  • Il y a également deux fichiers de scènes coupées.

 

  • Un nouvel extrait de la conférence Naheulbeuk de « Game in Paris », dans lequel l’auteur explique (brièvement) de quelle façon il produit les épisodes.