Les clins d’œil

Plusieurs clins d’œil sont fait à d’autres œuvres, par certaines situations et personnages tertiaires.

  • Dès le premier épisode il y a une allusion à Conan le Barbare, avec « les tablettes de Skelos ». Il peut s’agir d’une référence indirecte aux aventures de Kalon, parodie de Conan dont s’est inspiré Pen Of Chaos, et dans lesquelles il est fait maintes fois références à Skelos l’innommable et à ses tablettes,. De plus, la robe de l’archimage Tholsadûm fait référence à Thulsa Doom, l’ennemi de Conan dans le premier film.

 

  • Le seigneur des anneaux : dans l’épisode 12, quand les aventuriers entendent les tambours, ils se rappellent d’une histoire concernant un hobbit, des orques et un magicien qui tombe ; et dans l’épisode 24 dans lequel des elfes dans la forêt donnent plusieurs cadeaux qui dans le roman de Tolkin sont très utiles mais qui, ici, sont franchement inutiles. De plus, le nom du démon qui hante l’étage abandonné du donjon est un Golbarg et dans Le seigneur des anneaux, la communauté est poursuivie par un Balrog dans les mines de la Moria.

 

  • Dans l’épisode 18, lors de la mort du Ménestrel : le Nain chante « Il a la bouche pleine de sang et il rit » cette chanson fait référence aux 2 minutes de peuple (Tome 2) « Brouillard sur le cimetière » on peut y entendre : « On a la bouche pleine de sang et on rit ! ».

 

  • Par jeu de l’auteur, l’épisode 20 regorge de références : Il était une fois dans l’Ouest, le Capitaine Haddock, le Disque-monde, Harry Potter, Terminator, Stormbringer, Conan le Barbare, Mon petit poney, Willow, Le Roi scorpion, Retour vers le futur, la chanson des elfes de Green Elven et la BD Sentai School sans oublier Michael Moorcock.

 

  • L’épisode 21 contient une référence assez discrète, rendant hommage au film Les Tontons flingueurs, lorsque le nain décrit la boisson dans laquelle macérait plusieurs frelons ingurgitée par le barbare. « Faut admettre, c’est plutôt une boisson d’homme. » disait le Nain. Dans l’épisode 19, le vampire hémophile déclare : « je ne bois jamais… de vin », réplique que l’on peut trouver dans Dracula de Bram Stoker.

 

  • Les musiques de plusieurs épisodes sont tirés du film Evil Dead 3 : L’Armée des Ténèbres et des deux films Conan le Barbare. La musique de l’épisode 19, où le groupe rencontre le vampire ,émophile, est tirée du Dracula de F.F. Coppola.

 

 

  • De plus, à l’instar de Dracula, le vampire hémophile est le prince d’un pays qui n’existe plus depuis plusieurs siècles.

 

  • Les compétences et systèmes de « jeu » sont inspirés de divers jeux de rôles, notamment Donjons et Dragons et Warhammer, ainsi que Baldur’s Gate pour des répliques de personnage. Le « Runestaff of Curse » trouvé par la Magicienne dans le Donjon est possiblement un clin d’œil à l’œuvre de Michael Moorcock, « The History Of Runestaff », qui se déroule dans un univers comparable à celui d’un RPG.

 

  • Le nain raconte également à ses compagnons lors de l’épisode 23 sa courte aventure qui l’amena à bord du Survivaure, où il rencontra le capitaine Bleûten, qu’il qualifie de « mec en pyjama rouge qui semblait être le chef », le sergent Johnson, le lieutenant Sabrovitch, qu’il définit comme « une fille un peu blonde avec un pyjama rose, avec un air bête et une sacrée paire de… (coupé en pleine phrase) » et les autres membres de l’équipage du vaisseau. Il pensa d’ailleurs être chez les elfes à cause de la phrase « paix et guérison sur ton peuple » lancée par le capitaine Bleûten. La scène n’est pas dans les aventures du donjon de Naheulbeuk, mais est dans le 7e épisode des Aventuriers du Survivaure.

 

  • Dans le tome 5 sorti en novembre 2008, la reine des elfes Lunelbar Norelenilia est sans doute inspirée sur tous les points de Galadriel, une sage elfe de la saga Le Seigneur des Anneaux.

John Lang tient à jour des fiches d’épisode où il délivre toutes ses références musicales, littéraires et cinématographiques pour la réalisation de ses épisodes